Une Régionale et trois Académies...

 

   Depuis maintenant de nombreuses années, l’APMEP, en compagnie d’autres associations (CFEM, SMF, …) travaille de façon constructive avec le Ministère et les corps d’inspection. Les objectifs des uns et des autres se rejoignent, dans un souci commun de proposer un enseignement des mathématiques permettant la réussite du plus grand nombre d’élèves sans dénaturer notre enseignement ni en abandonner les exigences spécifiques. Nous avons de nombreuses preuves de ces relations apaisées. L’Inspection Générale est représentée à nos Journées Nationales, notre Ministre répond aux courriers de notre Président, de nombreux Inspecteurs Pédagogiques diffusent et encouragent localement les initiatives des Régionales de l’APMEP, les formateurs en ESPE et les IPR-IA invitent régulièrement des membres de l’APMEP à présenter leur association lors de rassemblements de professeurs stagiaires, des listes de diffusion académiques relaient nos informations auprès des enseignants de mathématiques, …

 

    Cela n’exclut pas bien sûr la possibilité de divergences, les contraintes de l’institution n’étant pas les mêmes que celles d’une association. Mais nous avons le sentiment d’être dans un monde raisonnable où les gens qui ont les mêmes objectifs peuvent travailler ensemble.

 

    Et ceci presque partout. Et c’est ce presque qui fait notre souci depuis un certain temps. Sur les trois académies d’Île-de-France dont proviennent nos adhérents, il en est une, la plus grosse de France qui plus est, qui refuse toute collaboration et tout contact avec notre association. Et ceci de longue date, sans qu’aucune explication rationnelle ne soit donnée sur cette exception versaillaise. Nos actions (animations, rencontres entre collègues, concours, collaboration à la semaine des mathématiques, …) ne sont pas relayées, nos invitations sont ignorées, nous ne sommes jamais conviés à parler de l’APMEP aux nombreux jeunes stagiaires ou néo-titulaires de l’académie. Nous sommes pourtant en droit de réclamer une certaine considération et un certain encouragement de nos actions, dans l’académie de Versailles aussi. Cette défiance ostensible est incompréhensible et ne sert pas les objectifs que nous poursuivons tous, chacun dans son rôle.

 

   Si cette position de rejet manifeste repose sur un réel motif, la moindre des choses serait de nous l’exposer. Et sinon ne serait-il pas enfin temps de revenir à la raison ?

 

Le Comité de la Régionale   

Page suivante
Page suivante
Retour

Les chantiers de pédagogie mathématique n°167 décembre 2015

La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS

Concours 2017-2018

Le thème est « Maths et mouvements ».

Nantes 2017

Les inscriptions sont possibles jusqu’au dimanche 15 octobre (tarif préférentiel jusqu'au samedi 16 septembre)

 

Le groupe M.:A.T.H.

Le groupe M.:A.T.H. (Mathématiques : Approche par des Textes Historiques) poursuit ses séances de lecture de textes historiques.

lire la suite

Nouvelle annonce

Des postes pour la formation des professeurs des écoles en mathématiques à l'ESPE de l'académie de Versailles sont à pourvoir au 1er septembre 2017.

Voir l'annonce

Notre bulletin Les Chantiers

Le N°173 des Chantiers pédagogique de mathématique est en ligne

Lire le N°173

juin 2017

Concours 2017

"Maths et langages"

 

Voir les résultats du concours

 

Réunion du comité

Prochaine réunion 

septembre 2017

Le coin des annonces

Vous pouvez déposer vos annonces sur le site.

 

Repères de l'IREM

La revue Repères IREM, l'une des trois revues du réseau des IREM, est disponible en consultation à l'IREM de Paris

Algorithmique au bac S 2012

Dans le n°154 des Chantiers de Pédagogie Mathématique de Septembre 2012 , un article de Dominique Baroux et de Cécile Prouteau à propos des exercices d’algorithmique du bac S 2012

 

Dernière mise à jour

 

dimanche 3 septembre 2017