Mon premier livre de mathématiques  

Je garde une pensée émue pour ce qui est, dans ma mémoire, le premier livre de mathématiques que j'ai lu . Il était disponible chez mon oncle et ma tante de Marseille et je l'ai lu, et relu, un nombre incalculable de fois, lorsque nous allions passer nos dimanches après-midi chez mes cousins du Corbusier, "la maison du fada".

 

Ce livre avait une couverture cartonnée rouge et son titre était : "Découverte des mathématiques" aux Éditions des deux coqs d'or. Son auteur était Irving Adler et il était magnifiquement illustré par Lowell Hess. Et sans oublier la traductrice Denise Meunier.

 

Le contenu était constitué d'une quarantaine d'articles allant d'une page à trois pages, articles très variés dont les titres invitaient au voyage. En voici quelques uns : "mathématiques et civilisation", "la forme des nombres", "lapins, plantes et nombre d'or", "des lettres au lieu des nombres", "navigation", "fini et infini",… Tous ces articles étaient largement illustrés, illustrations en forte résonance avec le thème et le texte de l'article. 

 


Un des articles qui m'attiraient le plus parlait de la forme des nombres : j'y ai appris comment on pouvait les mettre en rectangles, en carrés et lorsque cela n'était pas possible, c'est que le nombre était premier. Irving Adler expliquait aussi dans cet article comment trouver tous les nombres premiers à l'aide du crible d'Ératosthène, crible illustré par Lowell Hess ; et, encore aujourd'hui, lorsqu'on me parle du crible d'Ératosthène, j'ai cette image qui apparaît… Dans un autre article, les nombres prenaient d'autres formes : triangles, cubes, pavés… Tout cela me montrait que les mathématiques étaient un domaine largement plus vaste que ce qui m'était enseigné à l'école.

Dans l'article final, "les mathématiques dans le monde moderne", étaient mis en évidence, dans les illustrations, des équations mystérieuses que je ne savais pas déchiffrer et, par conséquent, qui m'intriguaient : les équations de Maxwell, formées de lettres, du signe = et d'autres qui m'étaient inconnus.


J'ai d'ailleurs toujours été émerveillé et attiré par ces mystères lorsque je me trouvais devant un tableau ou une page comportant des phrases écrites à l'aide de signes qui m'étaient inconnus. Et chaque fois que je rentrai dans une salle de classe, c'était un moment appréciable si le tableau se parait encore des écritures du cours précédent, écritures indéchiffrables et éphémères qu'un coup d'éponge renvoyait dans les limbes. C'était une promesse de découvertes à venir.


Je retrouvais cet émerveillement lorsque, parfois, une de mes cousines qui était étudiante en mathématiques à la fac Saint-Charles (à Marseille) nous montrait ses cahiers dont les pages étaient remplies de ces signes : elle nous en lisait des passages et c'était des instants magiques.


Ce livre, sans aucun doute fondateur de mon intérêt pour les mathématiques, aurait pu rester une évocation plus ou moins floue dans ma mémoire, ce qui fût le cas pendant de nombreuses années, et vous vous demandez comment je peux en parler encore maintenant avec autant de précisions. Eh bien je le dois à la rencontre avec une de mes collègues de français, grande amatrice de mathématiques, avec laquelle nous avons souvent monté des projets passionnants associant nos deux disciplines : elle m'a fait cadeau d'un livre de sa bibliothèque personnelle et, oh ! surprise !, c'était mon premier livre de mathématiques, souvenir impérissable de mon enfance et de ma collègue : un beau cadeau, non ?

Michel Suquet    

Retour sommaire

Les chantiers de pédagogie mathématique n°165 juin 2015

La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS

Nantes 2017

Les inscriptions sont possibles jusqu’au dimanche 15 octobre (tarif préférentiel jusqu'au samedi 16 septembre)

 

Le groupe M.:A.T.H.

Le groupe M.:A.T.H. (Mathématiques : Approche par des Textes Historiques) poursuit ses séances de lecture de textes historiques.

lire la suite

Nouvelle annonce

Des postes pour la formation des professeurs des écoles en mathématiques à l'ESPE de l'académie de Versailles sont à pourvoir au 1er septembre 2017.

Voir l'annonce

Notre bulletin Les Chantiers

Le N°173 des Chantiers pédagogique de mathématique est en ligne

Lire le N°173

juin 2017

Concours 2017

"Maths et langages"

 

Voir les résultats du concours

 

Réunion du comité

Prochaine réunion 

septembre 2017

Le coin des annonces

Vous pouvez déposer vos annonces sur le site.

 

Repères de l'IREM

La revue Repères IREM, l'une des trois revues du réseau des IREM, est disponible en consultation à l'IREM de Paris

Algorithmique au bac S 2012

Dans le n°154 des Chantiers de Pédagogie Mathématique de Septembre 2012 , un article de Dominique Baroux et de Cécile Prouteau à propos des exercices d’algorithmique du bac S 2012

 

Dernière mise à jour

 

samedi 24 juin 2017